Croatian Wines

Jean-Thomas Trojani : Comment réduire l’instabilité financière internationale

Spread the love

Pourtant, l’efficacité, la légitimité et la « praticabilité » du dispositif envisagé par la proposition de loi sont discutables. Nous parlions jadis de ces « lignes de faits » dont chacune ne fournit que la direction de la vérité parce qu’elle ne va pas assez loin : en prolongeant deux d’entre elles jusqu’au point où elles se coupent, on arrivera pourtant à la vérité même. Oui, si aucun élément nouveau ne vient perturber cet équilibre fragile. Allons droit à lui, regardons-le sans concept interposé : nous le trouvons simple et tout d’une pièce. Tout cela suppose que François Hollande fasse pression au niveau européen. En même temps que ce mobile atteint les points M’, M, M’’, les autres mobiles parviennent sur leurs trajectoires respectives à des points M’1 M1 M’’1, M’2 M2, M’’2,… etc. Nous sommes aujourd’hui les héritiers de cet « esprit de 1894 », avec le devoir de perpétuer la recette qui a toujours fait le succès des échanges transatlantiques : dialoguer ensemble, reconnaître les points de vue de chacun, et avancer en supprimant les obstacles inutiles au commerce pour accélérer la croissance, tout en préservant les différences auxquelles l’un ou l’autre des continents est fortement attaché. Venus des rives du Main et de l’Hudson. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois  » Celui qui aime à demander conseil grandira ». D’abord, développer la réflexion sur l’origine de cette crise. L’exhortation de l’État à faire davantage de R&D et de haute technologie a pris progressivement la forme d’une mise en cause des entreprises. Le public, en intervenant dans la conduite personnelle, pense rarement à autre chose qu’à l’énormité qu’il y a d’agir et de sentir autrement qu’il ne fait ; et ce critérium faiblement déguisé, est présenté à l’espèce humaine comme le précepte de la religion et de la philosophie, par les neuf dixièmes de tous les écrivains moralistes et spéculatifs. Inutile d’insister sur ce point. Ici les liens de solidarité se relâchent, et il y a plus de carrière au jeu des combinaisons fortuites : là, au contraire, les liens se resserrent, et l’unité systématique est accusée plus fortement. Avec des photographies dont chacune représente le régiment dans une attitude immobile, il reconstitue la mobilité du régiment qui passe. C’est cette intention que l’artiste vise à ressaisir en se replaçant à l’intérieur de l’objet par une espèce de sympathie, en abaissant, par un effort d’intuition, la barrière que l’espace interpose entre lui et le modèle.

Archives

Pages