Croatian Wines

Antonio Fiori : Pigeons, canaris et albatros , non à l’économie de volière !

Spread the love

Quoi qu’elle fasse alors, elle résout l’orga­nisé en inorganisé, car elle ne saurait, sans renverser sa direction natu­relle et sans se tordre sur elle-même, penser la continuité vraie, la mobilité réelle, la compénétration réciproque et, pour tout dire, cette évolution créa­trice qui est la vie. La production mondiale remonte, et retrouve en 1988 son niveau de 1980. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois  » Mieux vaut devenir riche après avoir été pauvre, que de devenir pauvre après avoir été riche ». Je voudrais voir l’abolition de la souffrance humaine afin de n’être plus obligé de contempler le repoussant spectacle qu’elle présente. Grâce à leur engagement et au précieux soutien des organisations compétentes, des avancées notables ont été réalisées ces dernières années. Il est grand temps que ce chantage à la faillite bancaire cesse et que l’Etat fasse respecter l’intérêt général, même si c’est au détriment de « l’intérêt de la PLACE FINANCIÈRE ». Il leur reste à se soumettre à l’appréciation des utilisateurs dont on oublie trop souvent que ce ne sont pas les municipalités (qui payent les chèques) mais nous (qui risquons d’en faire les frais). On a posé le tout, puis on a fait disparaître, une à une, chacune de ses parties, sans consentir à voir ce qui la remplaçait : c’est donc la totalité des présences, simplement disposées dans un nouvel ordre, qu’on a devant soi quand on veut totaliser les absences. Pour l’éclairage, le travail humain a certainement moins à faire là où la nuit est courte que là où il a plu au soleil qu’elle fût longue. Mais, dans l’immense majorité des cas, nous nous prononçons sur l’intensité de l’effet sans même connaître la nature de la cause, à plus forte raison sa grandeur : c’est même l’intensité de l’effet qui nous amène souvent à hasarder une hypothèse sur le nombre et la nature des causes, et à réformer ainsi le jugement de nos sens, qui nous les montraient insignifiantes au premier abord. Espérons que la Grèce, avec l’arrivé au pouvoir des populistes ne connaisse pas la même chute que l’Athènes de jadis. Passant ensuite au concept de la multiplicité, nous avons vu que la cons­truction d’un nombre exigeait d’abord l’intuition d’un milieu homogène, l’espace, où pussent s’aligner des termes distincts les uns des autres, et en second lieu un processus de pénétration et d’organisation, par lequel ces unités s’ajoutent dynamiquement et forment ce que nous avons appelé une multi­plicité qualitative. Les ventes y ont bondi de 36% en 2010, contribuant ainsi très largement au bond de 28% du chiffre d’affaires global. Le développement humain, la stabilité politique, la croissance économique ou la construction de marchés intégrés ne sont possibles qu’à la condition de recourir à des systèmes juridiques performants. Il ne néglige rien pour lui faire perdre son insensibilité, et, après avoir commencé par la bienveillance, lui aussi finit par la misanthropie. Notre réforme de la protection des données présente de nouvelles règles pour les échanges de données entre la police et les autorités judiciaires au sein de l’UE. Mais déduire cette forme, directement, de l’Être global qu’elle est supposée manifester, c’est revenir au Spinozisme. Les phases d’incertitude ou de retournement de marché favorisent ces phénomènes. Non, un tel désaccord ne se peut rencontrer dans l’ordre naturel des sociétés. C’est croire que la vie, dans son mouvement et dans son intégralité, procède comme notre intelligence, qui n’est qu’une vue immobile et fragmentaire prise sur elle, et qui se place toujours naturellement en dehors du temps. Des épargnants citoyens se réapproprient la finance ; et décident de ses priorités. Elles ont beau ne pas s’exclure absolument, elles se distinguent radicalement. Seulement, les entreprises ont-elles bien investi dans les outils qui leur permettront de rester dans la course ?

Archives

Pages