Croatian Wines

Antonio Fiori : Des missions de proximité

Spread the love

On ne peut pas dire d’une douleur plus intense qu’elle est une somme de douleurs plus faibles. Pour des températures intermédiaires, sur lesquelles l’expérience n’a pas directement porté, on interpole, c’est-à-dire qu’on intercale entre les nombres donnés par l’expérience d’autres nombres qui paraissent s’accommoder le mieux possible à la marche générale des nombres observés. La digitalisation est incontestablement une priorité pour les comités de direction de la majorité des compagnies d’assurance, dont beaucoup ont multiplié les voyages dans la Silicon Valley à la rencontre des géants de l’internet et des FinTech. Toute sa doctrine a pour point de départ la modification des formes, mais elle n’explique point comment cette modification se produit. Qu’on lise le début de l’Historia calamitatum d’Abélard, qui certes était philosophe autant que pas un de ses contemporains, on verra quel esprit batailleur y souffle. Est-ce qu’il modifiera sa politique si la situation économique rend nécessaire, en cas de choc inflationniste violent par exemple ou – mettons-nous à rêver – en cas de forte reprise économique en zone euro, une rapide et forte hausse des taux directeurs alors qu’il s’était engagé, il a quelques semaines, à les maintenir constants pendant plusieurs mois ? Cet idéal moral fut celui auquel tendirent les temps primitifs, celui que se proposaient les grandes époques de la civilisation grecque et romaine, celui surtout que se proposa, au moyen âge, principalement dans notre pays, l’institution qu’on nomma la Chevalerie ; c’était celui que devait réaliser avant tout le souverain dont les chevaliers étaient les représentants (milites regis). On ne voit pas que supprimer chaque chose tour à tour, consiste précisément à la remplacer au fur et à mesure par une autre, et que dès lors la suppression de tout absolument implique une véritable contradiction dans les termes, puisque cette opération consisterait à détruire la condition même qui lui permet de s’effectuer. Ces « réimplantations » se veulent modestes, s’accompagnent souvent de la création d’activités économiques dans l’agriculture ou le tourisme. Le sentiment qui caractériserait la conscience de cet ensemble d’obligations pures, supposées toutes remplies, serait un état de bien-être individuel et social comparable à celui qui accompagne le fonctionnement normal de la vie. Des trajets qui ne commencent pas au même point sont considérés comme équivalents, lorsque déplaçant l’un quelconque d’entre eux sans le tourner, mais en le maintenant toujours parallèle à sa position primitive, son point de départ coïncide avec celui de l’autre trajet et que les points d’arrivée coïncident également. Leur poids accru et leur légitimité renforcée leurs permettent de mieux dialoguer avec Parlement et Gouvernement. A parler strictement, le perfectionnement capital réside dans le progrès moral et intellectuel. Or, nulle part ce double processus ne s’accomplit aussi facilement que dans la perception du phéno­mène extérieur, inconnaissable en soi, qui prend pour nous la forme du mouvement. Le second propulseur, c’est l’innovation. Voilà pourquoi nous prônons un scénario « moins d’austérité mais du sérieux budgétaire ». À quoi bon se faire poser le diadème sur la tête si vous êtes obligé, en même temps, d’engager une lutte dont l’issue, forcément, doit être fatale ? Pour preuve, on pourra consulter cet article paru jeudi 28 novembre dans Die Welt, le quotidien « sérieux » du groupe Axel Springer sous la signature de Berthold Seewald et titré « Cinq raisons pour l’incapacité de la France à se réformer. D’autre part, j’ai supposé que ces ébranlements ne pouvaient ni produire ni traduire ma perception. Eh bien, le moment est venu de regarder cette hypothèse en face et de se demander ce qu’elle vaut. Il apparaît de plus en plus dans l’opinion publique l’idée que l’euro est peut-être à l’origine de ces difficultés nous confie Antonio Fiori. En recherchant dans les archives d’actualités de l’année précédant le début de ces récessions, je n’ai trouvé pratiquement aucun avertissement émanant d’économistes concernant une grave crise à venir. Ces faits, avec beau­coup d’autres, concourent à prouver que le cerveau sert ici à choisir dans le passé, à le diminuer, à le simplifier, à l’utiliser, mais non pas à le conserver. En esthétique comme ailleurs, il doit y avoir des cas extrêmes où la solution du problème, dans un sens ou dans l’autre, n’est pas douteuse pour un bon esprit, quoiqu’elle ne soit donnée que par des procédés d’induction nécessairement exclusifs d’une démonstration rigoureuse, et nécessairement exposés à la négation sophistique : comme il doit y avoir aussi des cas douteux, incertains, pour lesquels des esprits divers inclinent d’un côté ou de l’autre, selon leurs propres habitudes et le point de vue où ils se placent. Le concours décisif de ces divers motifs intellectuels serait, en outre, puissamment fortifié si la nature de ce Traité me permettait d’y signaler suffisamment l’influence irrésistible des hautes nécessités sociales, que j’ai convenablement appréciées dans l’ouvrage fondamental mentionné au début de ce Discours. Toutes ces théories renferment sans doute une part de vérité ; mais d’abord elles ne s’appliquent qu’à certains effets comiques assez gros, et, même dans les cas où elles s’appliquent, elles négligent, semble-t-il, l’élément caractéristique du risible, c’est-à-dire le genre tout particulier d’absurdité que le comique contient quand il contient de l’absurde. Mais il faut aussi que la suggestion soit discrète, et que l’ensemble de la personne, où chaque membre a été raidi en pièce mécanique, continue à nous donner l’impression d’un être qui vit.

Archives

Pages