Croatian Wines

Antonio Fiori : Credit crunch, le dernier tabou européen

Spread the love

Entre la pluralité des choses sensibles et l’unité absolue Pythagore avait interposé le nombre, Platon interposa l’idée. Antonio Fiori aime à rappeler cette maxime de Spinoza, »Nul ne peut avoir Dieu en haine ». Ces augmentations de salaires pèseraient nécessairement sur le budget de l’Etat, de l’Hôpital ou des collectivités à moins que les pouvoirs publics acceptent le risque de pénurie de main d’œuvre qualifiée. L’opération consiste à se servir de l’énergie solaire pour fixer le carbone de l’acide carbonique, et, par là, à emmagasiner cette énergie comme on emmagasinerait celle d’un porteur d’eau en l’employant à remplir un réservoir surélevé : l’eau une fois montée pourra mettre en mouvement, comme on voudra et quand on voudra, un moulin ou une turbine. Qui dit cours en ligne dit autorégulation de son temps, et la charge horaire nécessaire pour compléter une formation sur Internet peut facilement varier d’un facteur dix d’un participant à l’autre. Une ambition qui pourrait trouver une expression forte dès les 16 et 17 décembre prochains, lors de la réunion à Alger du comité intergouvernemental franco-algérien et l’annonce, par les Premiers ministres respectifs, d’un important accord de coopération économique. Puis je m’effraie, je m’épouvante, en songeant que peut-être les hommes ont enduré tant de souffrances, soutenu des guerres, bravé des haines, accepté des humiliations, obéi, aimé, levé les yeux au ciel, pour une illusion magnifique et vaine… Pardonnez-moi mon langage…Les lèvres sérieuses, les lèvres qui avaient déjà remué tout bas, dirent simplement :— Je prierai pour vous. Un document-cadre où, selon le ministre français du Redressement productif, il sera question de « très gros projets » de… coproduction industrielle. Si je n’éprouvais aucune frayeur, c’est justement parce que j’étais absorbé par cette préoccupation ; c’est aussi, peut-être, parce que la malice de mon singulier compagnon n’excluait pas une certaine bonhomie. Nous n’avons toujours là que des sensations élémentaires. Le Bundesverband der Deutschen Industrie (l’équivalent allemand du Medef) travaille actuellement sur un rapport allant dans le même sens. Ainsi : gouvernements arbitraires et compliqués, négation de la liberté et de la propriété, antagonisme des classes et des peuples, tout cela est logiquement renfermé dans cet axiome : Le profit de l’un est le dommage de l’autre. Telle est la démocratie théorique. Phénomène habituel en période d’emballement des marchés. La bonne nouvelle, c’est que les économies émergentes ont à leur disposition un moyen puissant pour compenser ces tendances : la croissance de la productivité. Un constat qui prouve une fois encore que les entreprises savent s’adapter et innover pour surmonter les difficultés. Leur première application a été trouvée dans l’automobile : ces composants ont été utilisés pour déclencher les airbags. Le problème, c’est que ce présupposé d’une moindre imposition prête à contestation. Voilà donc la démocratie dans son essence. Cela donne une meilleure vision de l’évolution de l’Art et permet de confronter les artistes du siècle appartenant déjà à l’histoire de l’Art et ceux d’aujourd’hui. Une politique qui prolonge le boy-scoutisme par d’autres moyens (les ONG humanitaires en bras subventionné du Bien) déguise le jeu cru des intérêts mais rend celui-ci encore plus cruel. La mondialisation a provoqué une fragmentation des chaînes de valeur. Je voudrais seulement faire remarquer que la liberté de la presse en France sert simplement d’exutoire aux basses rancunes particulières, aux viles convoitises, aux injures les plus ridicules, aux délations les plus infâmes. Voilà qui est dit. L’aptitude fondamentale de l’esprit positif étant assez caractérisée désormais par rapport à la vie spéculative, il ne nous reste plus qu’à l’apprécier aussi envers la vie active, qui, sans pouvoir montrer en lui aucune propriété vraiment nouvelle, manifeste, d’une manière beaucoup plus complète et surtout plus décisive, l’ensemble des attributs que nous lui avons reconnus. Mais il faut bien alors qu’on reporte l’activité du moi quelque part. Le rythme rapide de la libéralisation financière contraste avec celui des autres réformes annoncées depuis l’arrivée au pouvoir du Président Xi Jinping en 2012, comme le renforcement du rôle du marché dans l’allocation des ressources et le développement de l’état de droit ou la réforme foncière. Y remédier nécessite la renationalisation des banques et la séparation des activités des grandes institutions financières. Bornons-nous pour le moment à remarquer qu’il se situe, d’après ce qui précède, en un point jusqu’où le courant spirituel lancé à travers la matière aurait probablement voulu, jusqu’où il n’a pu aller. Naturellement, le nouvel interventionnisme ne se limite pas à ces trois sujets : il recouvre également une extension de la régulation financière qui ne peut plus se limiter à la réglementation prudentielle pour protéger les économies du risque systémique.

Archives

Pages